Est-ce-qu'un adolescent peut faire du jeûne intermittent

Est-ce qu’un adolescent peut faire du jeûne intermittent?

A la question, est ce qu’un adolescent peut faire du jeûne intermittent? Je pense que dans certaines situations, la réponse est oui. Je me permet d’y répondre favorablement, tout simplement de par mon expérience de père de 5 enfants, dont 2 adultes de 22 et 20 ans, 2 adolescents de 15 et 12 ans et un enfant de 4 ans. Le résultat que je vais partager avec vous en  fin d’article est plutôt impressionnant.

Comment va se dérouler cette vidéo. 

Je vais vous parler de chaque jeûne intermittent que font mon adolescence et mes 2 jeunes adultes.

Déjà il y a une chose que je ne vous ai pas dit. La ou je partage avec vous dans cet article qu’un enfant ne peut pas faire du jeûne intermittent. Je dirai qu’un adolescent peut faire du jeûne intermittent.

Pour répondre à cette question, ça va être très simple, je m’appuie simplement sur l’expérience que je vis à la maison.

Différence entre un ado et un enfant

Pour commencer il est important de noter la différence entre un enfant et un adolescent (définition de ce qu’est un adolescent), un enfant va plus facilement vous écouter même s’il ne comprend pas forcément l’intérêt de nos discours et théories. A l’inverse un jeune adulte ou un adolescent cherche à s’autonomiser, prendre ses décisions et faire ses propres expériences. En tant que père je ne peux imposer ma volonté même avec des arguments fondés et cohérents. 

Forcément votre ado vous voit faire du jeûne intermittent, il voit que ça marche, que vous avez des résultats . Lui aussi il est dans cette dynamique de plaire, de perdre du poids et de meilleure santé. Enfin bon meilleure santé les ado, j’ai du mal à croire qu’ils soient dans cette dynamique! Plaire, le regard de l’autre est fondamental, plus important que pour nous, les adultes matures. Enfin tout est relatif, cela dépend de nombreux paramètres. En tous les cas,le jeûne intermittent intéresse énormément mes adolescents.

Partage de mes adolescent sur le jeûne intermittent

 Je vais donc partager ce que j’ai pu remarquer dans leur façon d’aborder les choses et leur résultats.

Pour tout vous avouer j’ai essayé de leur expliquer qu’ils étaient un peu jeune, c’est un peu compliqué. Rapidement cela prenait tellement de place dans la maison, c’était comme une avalanche. Je n’avais plus d’autre choix que de suivre, de dire oui et de les accompagner au mieux.

Le jeûne intermittent d’une jeune adulte

Je vais commencer par l’aînée qui s’y est mise sur le tard, elle y est venue tranquillement , doucement. Au final, elle n’a pas changé son alimentation, elle fait du 16/8. Petit à petit elle a arrêté le petit déjeuner.

Ce que j’ai constaté de positif chez elle. Le premier point, c’est qu’elle a perdu quelques kilos. Même si je ne connaissais pas le poids qu’elle avait besoin de perdre, car je ne sais pas combien elle pèse. Je me suis gardée de lui poser la question, j’ai constaté qu’elle s’était affinée. Sur le plan cognitif, j’ai constaté plus de réactivité, plus de facilité à prendre des décisions,  et une joie de vivre plus prononcée. Ca lui fait beaucoup de bien sur le plan humain et dans sa progression personnelle. 

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi lu:  Défi-13/30-Reprise alimentaire de mon jeûne sec

C’est un personne qui se laissait déborder par ses difficultés.Aujourd’hui,elle prend ses difficultés à bras le corps, je pense que le jeûne intermittent qu’elle a débuté depuis 6 mois y est pour beaucoup. Pour elle, le principal atout est plus sur le plan cognitif que physique. 

Le fait de ne plus manger le matin au réveil, lui donne beaucoup plus d’énergie. Le matin elle est plus active, cela lui réussit vraiment. Je lui ai donné des conseils puis qu’elle est venue en chercher, en faisant sa petite cuisine ça a donné un  résultat intéressant.

Les jeûnes long du deuxième jeune adulte

Ensuite le 2 ème adulte s’est lancé en faisant à sa sauce, surement en s’inspirant de mes articles et de nos échanges suite à mes expériences. 

Il a démarré direct par des jeûnes longs, en hydrique puis en sec. Son objectif était de perdre du poids rapidement. 

Le fait de pratiquer des jeûnes secs longs correspondaient parfaitement à sa personnalité. Cela lui permettait d’être concentré sur ce qu’il vivait. Lui qui a besoin de résultats rapides, le jeûne long, 3 à 4 jours, répondait à ce besoin. Que ce soit en hydrique avec de l’eau ou en sec sans eau, les effets sont efficaces. Après quoi il reprend sa façon de manger, satisfait des kilos perdus.

Malgré les mises en garde sur la reprise alimentaire, il a préféré s’écouter sans forcément prendre en compte les conseils. La fois d’après il a fait plus attention à sa reprise alimentaire. 

Sachant qu’en parallèle il travaille le physique, le jeûne a contribué à sa prise de masse musculaire.

Le jeûne sec intermittent de l’adolescente de 15 ans

Enfin la 3ème, elle souhaitait perdre du poids. Elle est venue me voir afin que l’on établisse un programme de jeûne sec intermittent. Sachant qu’elle fait déjà du 16/8 sec, pas de repas et pas d’eau le matin jusqu’au repas du midi. J’ai apprécié qu’elle vienne me solliciter, cela permet d’en échanger et de sécuriser le processus. A cet âge il est primordial de privilégier et de permettre la discussion autour de leurs désirs, cela évite les inquiétudes et les quiproquos surtout pour nous les parents.

J’ai donc pu lui proposer un programme, nous avons construit et élaboré un contrat. Ainsi elle a pu se lancer. 

Chez elle aussi j’ai constaté rapidement les effets positifs sur le plan cognitif, elle était plus éveillée. Elle était davantage disponible, prête à faire des efforts et à se prendre en main. Du coup, elle est devenue plus active quant à ses problématiques.

Elle fait du sport, un peu chaque matin et 20 minutes de footing le dimanche. Son corps s’est donc affiné. 

Elle souhaitait perdre 5 kg, elle en a perdu 3. Elle a perdu en graisse et gagné en muscle. La perte de poids s’est vu rapidement sur son visage. 

Je suis vraiment content pour elle, pour les résultats obtenus. Elle poursuit cette logique, à savoir jeûne intermittent sec tous les jours, des exercices physiques à raison de 5 min chaque matin et 20 min de footing le dimanche.

Bilan de ces 3 expériences

A travers ces 3 profils de jeûne long, de jeûne intermittent et de jeûne sec intermittent, on peut s’apercevoir que l’approche diffère selon les personnalités. On peut donc en déduire que le jeûne peut et doit s’adapter à chacun. 

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi lu:  Présentation de ma chaîne youtube

Dans tous les cas pour les 3, les résultats d’un point de vue cognitif et prise en main est apparent. Tous ont perdu du poids. 

Sur le plan personnel, je suis ravie de voir qu’ils ont tous les 3 su se saisir de ce que j’ai découvert. Ils ont su utiliser ces outils à leur façon et ainsi améliorer leur vie. Cet outil précieux est à leur disposition, ils l’utiliseront autant de fois qu’ils en auront besoin.

Je suis très content de constater que j’ai su le leur transmettre, comme source de bien être.

Je suis ravi d’avoir partager tout cela avec vous, laissez moi un commentaire pour partager avec moi votre avis ou ressenti. ou même inquiétudes.

2 commentaires sur “Est-ce qu’un adolescent peut faire du jeûne intermittent?”

  1. Merci Gabriel pour ce retour d’expérience.
    En effet, c’est très intéressant comme sujet. On se pose toujours des questions sur ce que nos jeunes peuvent faire ou ne pas faire, surtout lorsqu’il s’agit de santé. Et ta vidéo présente clairement les différences, notamment entre l’ado et l’enfant.

    1. Merci Jung;
      Beau retour; sur ce sujet qui me tient tant à cœur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.