Comment mettre en place un jeûne sec intermittent en 23/1

Comment mettre en place un jeûne sec intermittent en 23/1

Dix avantages et un inconvénient à faire du jeûne sec intermittent en 23/1

L’inconvénient

Pour faire un jeûne sec en intermittent en 23/1 ce n’est pas évident, cela demande de l’entrainement, ce qui ne veut pas dire que c’est impossible mais difficile.

Les avantages à faire du jeûne sec intermittent

Sur la santé il y en a au moins trois.

Vous allez ressentir des effets sur le système cognitif, sur votre digestion et sur l’assimilation des aliments.

Ensuite vous allez avoir plus de temps car trois repas dans une journée cela prend du temps, en préparation et pendant le repas.

Le jeûne sec intermittent permet de faciliter la prise de masse musculaire.

Faire un seul repas c’est particulièrement bien pour les gourmands comme moi 😉

Cela apprends à mieux comprendre le rôle de chaque aliment et quels sont leur effet sur notre santé, notre corps principalement au début de la digestion.

Ce qui nous amène vers le fait de se faire plaisir dans les aliments que l’on va manger.

Du coup un autre avantage, c’est l’élimination du grignotage et de l’excédent de sucre.

Le dernier avantage que je vais aborder plus bas dans cet article ce sont les économies que cela permet de faire.

Pourquoi ce sont des avantages en période de jeûne sec intermittent

Pourquoi c’est difficile 1 repas dans la journée.

On peut réussir à passer de trois repas par jour à un repas comme ça sur un coup de tête. Le premier jour ça peut marcher, le deuxième jour peut-être. Mais à moins d’être sacrément motivé le troisième jour sera particulièrement dur. De plus le corps n’est pas préparé. Vous risquez d’avoir des complications.

Il vous faudra donc vous entrainer pour y arriver sans trop d’effort. Il faut apprendre et ainsi passer tranquillement chaque étape pour y arriver.

Et puis il ne faut pas oublier que le faire tous les jours cela reste quelque chose de contraignant et stressant. Je ne recommande pas de le faire 7 jours sur 7.

Donc la grosse contrainte c’est que cela demande de l’entrainement. Un peu comme si vous décidiez d’aller courir un marathon de 42 km alors que vous n’avez jamais couru. Dans ce cas il vous fauDra vous entrainer pendant au moins 6 mois à courir plusieurs fois par semaine en augmentant les distances et les temps de course à pieds.

Personnellement je fais un jeûne sec intermittent en 23/1, 2 à 3 fois par semaine pour les nombreux avantages que je vais vous expliquez plus bas.

Qu’est-ce que va vous apporter un jeûne sec intermittent en 23/1

Trois avantages sur le plan de la santé :le côté cognitive, digestif et assimilation.

Sur le plan cognitif

vous allez avoir une facilité à retenir les choses. Vos raisonnements seront plus pertinents. Vous avez l’impression de mieux fonctionner en règle général. Alors je pense que le fait d’être en période de jeûne, le corps fabrique un carburant différent qui sont les corps cétoniques. Car on est en cétose. J’en parle dans cet article.

Les corps cétoniques ne demandent aucun effort de transformation de votre corps. Il n’y a que le foie qui va utiliser votre graisse pour les fabriquer, cela demande donc peu d’effort à votre corps ce qui facilite toute l’attention sur votre cerveau.

Alors il faut savoir que pour certaines personnes ne ressentent pas de différence et puis d’autres comme moi pour qui la différence est très importante.

La partie digestive

Sur le plan de la digestion, votre estomac doit secréter un acide très corrosif qui favorise la digestion. Cet acide est très nocif y compris pour votre estomac qui devra se régénérez pour la digestion suivante. Alors le fait de faire trois repas dans une journée lui laisse peu de temps pour cette régénération puisque chaque digestion prend plusieurs heures. Et puis cela consomme beaucoup d’énergie pendant ce laps de temps vous aurez moins d’énergie pour autre chose.

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi lu:  Qu'est ce que c'est que le Jeûne

En parallèle quand on fait un repas principalement le soir. Votre estomac peut se régénérer tranquillement pendant votre sommeil.

L’assimilation des aliments

L’assimilation des aliments par les intestins peut durer jusqu’à 24 heures. Quand on mange souvent les intestins travaillent en permanence ce qui peut entrainer une assimilation de plus en plus partielle des macros et micros nutriments. Ce qui peut être le bienvenu de permettre aux intestins de faire une pause pour ensuite qu’ils puissent augmenter leur pourcentage d’assimilation. Du coup vous allez recevoir plus de micronutriments puisque votre corps sera en capacité d’en assimiler plus, vous allez donc avoir plus d’énergie.

Prise de masse musculaire en faisant du jeûne sec intermittent en 23/1

Quand je dis que le jeûne sec intermittent permet de prendre de la masse musculaire, bien souvent on me dit que je dis n’importe quoi. C’est vrai que cela parait contre nature.

Mais pourtant imaginez que si vous manger quelque chose, votre corps va travailler pour digérer et si en plus derrière vous vous mettez à faire du sport, votre corps devrait aussi donner de l’énergie pour votre moment de sport. Le corps devra donc fournir plus d’énergie pour deux choses diffèrentes. Cela ne fonctionne pas. Les performances vont être moyenne pour ces deux demandes. C’est souvent dans cette situation que vous vous retrouvez à avoir mal au ventre parce que vous avez trop forcé sur le sport. Donc quand vous faites du sport et que vous n’avez pas mangé avant, votre corps peut fournir tous les efforts sur votre performance sportive.

De plus vous allez avoir un avantage supplémentaire au bout de 16 ou 18 heures de jeûne. Votre corps va vous aider dans votre performance sportive car instinctivement il va commencer à secréter de l’adrénaline et de l’hormone de croissance, ce qui va considérablement vous aider dans votre performance et dans la reconstitution des tissus du corps.

C’est le réflexe du corps qui aide l’esprit pour aller chercher la nourriture, aider pour partir à la chasse puisque le corps n’a pas eu de nourriture depuis un certain temps.

Pourquoi le jeûne sec intermittent en 23/1 permet de se faire plaisir

Le plaisir est indispensable pour pouvoir s’épanouir dans sa perte de poids, dans sa santé.

Sachant qu’ en jeûne sec intermittent vous ne prenez qu’un repas dans la journée. Si vous avez organisez une fête le samedi par exemple. Vous avez prévu de voir des amis avec qui vous aimez passer du bon temps. Vous vous êtes prévu une « bonne bouffe » et  le fait de ne pas avoir mangé pendant la journée, va vous permettre de vous faire plaisir sans regarder ou contrôler ce que vous allez manger. Donc aucune culpabilité à manger ce que vous avez envie puisque vous n’avez pas mangé de la journée et même si vous mangez vraiment beaucoup. Vous pouvez le dimanche ne faire qu’un repas aussi. Autrement dis votre fête du samedi soir, même si vous mangez l’équivalent de 4 repas et bien vous n’y verrez que du «  feu » sur la balance.

Pourquoi c’est bien d’avoir un ordre alimentaire

Quand vous faites un repas dans la journée c’est vrai qu’il y a une contrainte alimentaire. Il faut commencer par des crudités (alors bien sûr vous avez commencé à vous réhydrater 1 ou 2 heures avant le repas). Puis des légumes cuits, des légumineuses, puis les protéines (viande et fromage). Puis éventuellement si vous avez encore faim, manger des féculents (pates, pain, riz, et tout ce qui est sucré etc…).

Alors l’avantage de faire cela, avec le temps on apprend à bien manger. Cela permet d’avoir une remise en question sur son alimentation, d’apprendre à voir ce que l’on a besoin de manger. De découvrir ce que notre corps a besoin de manger pour avoir plus d’énergie. De comprendre sa boulimie, son grignotage ou son besoin de sucre non-stop !

Pourquoi fait-on des économies en 23/1

C’est simple, le fait de manger un seul repas dans une journée, même si vous ne le faites pas tous les jours au final vous passez quand même de 21 repas à 14 dans une semaine si vous êtes en 16/8 et si vous y ajoutez 2 ou 3 jours de jeûne sec en 23/1 vous pourrez aller jusqu’à 10 repas par semaine.

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi lu:  Comment perdre du poids alors que vous n’y arrivez plus

Vous allez retrouver cela dans un programme de jeûne intermittent que je présente dans cet article.

Pourquoi le jeûne sec intermittent en 23/1 permet de mieux gérer son grignotage

C’est particulièrement aidant pour les personnes qui font du grignotage toute la journée. Alors pourquoi et bien tout simplement parce que quand vous faites un 23/1, il y a quand même une période de jeûne de 23 heures et pendant cette période vous ne pouvez plus manger au risque de casser votre jeûne. Vous êtes donc contraint de ne plus grignoter, ce qui permet encore une fois de vous regarder en face et de comprendre ce besoin de grignotage. Ainsi vous allez vou tourner vers d’ autres solutions pour le remplacer dans la journée. J’appelle cela la Méthode au pied du mur.

Comment faire un jeûne sec intermittent en 23/1

Alors déjà c’est important de ne pas le faire tous les jours. Parce que cela met votre corps en stress, en endos-stress aussi appelé Eu stress ou encore en Français le bon stress.

Je vais vous donner le rythme avec lequel c’est bien d’y arriver pour être en capacité de la faire régulièrement (1 à 3 fois par semaine).

Il va vous falloir passer plusieurs étapes.

Première étape, 

C’est déjà de savoir faire un jeûne hydrique intermittent en 16/8 sans difficulté ou sans effort. Cela demande déjà un apprentissage. Cela vous permettra ensuite de pouvoir commencer à tester le jeûne sec intermittent 16/8

Deuxième étape,

Cela va être de pouvoir faire un jeûne sec intermittent en 16/8 c’est-à-dire d’enlever l’eau pendant 16 heures sans que cela demande le moindre effort. Et de temps en temps faire un jeûne hydrique intermittent en 23/1.

Troisième étape

Cela va être de faire des jeûnes hydriques intermittents en 23/1 au moins 1 à 3 par semaine pendant que vous faites du jeûne sec intermittent en 16/8

La dernière étape,

Consistera donc à réussir un jeûne sec intermittent en 23/1 pendant votre période de jeûne sec intermittent en 16/8.

A partir du moment où vous aurez réussi cette étape. C’est bien de recommencer l’expérience plusieurs fois avant de le mettre dans une routine, de se laisser le temps de l’apprivoiser. De le faire quand on se sent capable, quand on en a envie au risque de s’en dégoutter et de ne pas réussir à adapter sa vie et son fonctionnement là pour améliorer sa santé.

Une fois que vous aurez adoptez le jeûne sec intermittent en 23/1, vous allez pouvoir le mettre dans une routine sur une semaine ou sur 15 jours dans un programme de jeûne intermittent.

Ou même tous les mois.

C’est important de bien comprendre que si vous avez décidé de faire un jeûne sec intermittent en 23/1 et qu’au bout de 18 heures c’est trop dur, ce n’est pas grave. Buvez de l’eau, vous réussirez la prochaine fois. Le fait d’avoir essayé, vous rapproche de votre réussite et je le répète c’est important de se respecter, de respecter son corps et ses limites. A chaque essai c’est de plus en plus facile !

Le plus important étant d’essayer plutôt que de ne pas oser.

Vous vous approchez de votre objectif.

Laissez-moi un commentaire pour me dire si vous avez envie de vous lancer, si vous l’avez déjà essayé ou si vous aimeriez bien essayer mais que cela vous fait peur. Dites-moi tout 🙂

7 commentaires sur “Comment mettre en place un jeûne sec intermittent en 23/1”

  1. Le point qui explique pourquoi on peut se faire plus “plaisir” est vraiment top.

    Je n’avais jamais vu la chose de cet angle.

    L’explication étape par étape sur comment faire un jeune sec est super détaillé et donne envie d’essayer. Il se pourrait bien que j’essaie de suivre ces étapes😉

    1. Bonjour Simon,
      Merci pour ton retour 🙂

  2. Salut!
    Un article détaillé, bien écrit et surtout encourageant !

    J’ai commencé le jeûne intermittent il y’a 14j.
    J’ai un travail très physique en temps normal et le confinement associé à une tendance “ennuis = grignote” commençaient à peser sérieusement dans tous les sens du terme..

    23/1 directement et pour le moment aucun écart, je le pratique ceci dit sans observer de pause et les effets me semblent très bons.. Dois-je changer de façon de faire ? Je mange de 19h à 19h30/45 et prends du café sans sucre et de l’eau gazeuse ou plate le reste du temps.

    J’ai aussi commencé hier à travailler mon buste en effectuant des séries de pompes (Classiques, excentriques, diamants et pieds surélevés) en raison de 4*5 par exo en observant 1min de repos/séries et 2min/exo. Et je pense le faire 2j pour 1j de repos.

    J’ai bien l’intention d’augmenter petit à petit mais ça sollicite des groupes musculaires très négligés jusque là d’où une certaine faiblesse que je souhaite corriger (j’ai un dos et des bras plus développaient qui j’imagine compensaient..)

    Encore une fois, y vois tu un soucis quelquonque dans une optique de prise de masse du tronc avant ?

    Merci beaucoup pour ton article et je te souhaite une bonne continuation!

    1. Bonjour Hugo;
      Bravo pour ce démarrage direct en jeûne 23/1, le plus important c’est de ne pas négliger les moments de plaisir et de faire attention à ses quantités. Pour ton exercice de pompe c’est très bien de commencer doucement. C’est vrai que je ne l’ai jamais écrit dans mes articles sur la musculation pour le moment mais c’est bien de laisser les muscles se reposer au moins pendant 2 jours donc un jour sur deux c’est pas mal. Si tu es motivé tu peux travailler d’autres muscles le lendemain comme ça tes muscles travaillés la veille ne sont pas ou peu sollicité. Maintenant le plus important c’est de bien comprendre que tu pars pour longtemps donc là aussi trouve y du plaisirs. Les temps de repos , fait les comme tu le ressent, laisse tes muscle s’adapter aux nouveaux effort que tu leur demande. Et pousse chaque série jusqu’à ce que ton muscle soit tétanisé. Fait tes exercices plutôt en fin de jeûne et tu auras de superbes résultats 🙂

      1. Merci de ta réponse!

        Je vais faire comme tu l’as dis et travailler un autre groupe musculaire en alternant un jour sur deux.
        Ça me paraît un excellent compromis.

        J’en profite pour encourager les lecteurs à tes méthodes puisque je ne peux que confirmer ses bénéfices.

        En ne mangeant qu’une seule fois par jour le soir je me sens plus dynamique et motivé pour commencer humblement le sport chez sois et régulièrement.

        Évidement j’ai perdu du poids rapidement tout ayant un meilleur moral et la liberté de manger comme je veux. Je fais des économies et même si c’est prématuré de le dire les résultats musculaires viendront aussi quand j’aurai plus de séances sportives derriére moi.

        Chaque jour est une petite victoire et c’est une fierté de tomber sur un gâteau ou un paquet de chips et me dire “non, ce soir je mange ce que je veux et ce gâteau sera meilleur avec un café après un bon repas.”

        Le premier jour est le plus difficile mais ceux qui suivent sont de plus en plus simples et les envies se font ponctuelles et hasardeuses ce qui force à constater qu’on n’y pense plus vraiment finalement.

        Le café coupe très bien la faim, se forcer à boire un peu plus d’eau sans attendre la soif aide beaucoup aussi j’ai l’impression.. Je prends d’ailleurs aussi un café et au moins 1/2 litre d’eau avant le repas dans l’idée de m’empêcher de “pouvoir” trop manger et donc finalement pouvoir manger ce que je veux.

        Je retrouve ce plaisir dont tu parles en agissant ainsi, je me réserve la moindre place dans l’estomac en me disant comme évoqué plus haut que je voudrai bien un peu de gâteau ou des noisettes ou encore quelques fruits avec mon café après…

        Ce sont des moments privilégiés qui permettent de clore la journée agréablement.

        Mes encouragements à ceux qui veulent s’y hasarder. Vous perdrez du poids, c’est très propice à entamer le sport, le plaisir est au rendez vous bien plus qu’avant et l’énergie libérée par l’absence de digestion aussi. Mon compte en banque aussi va mieux.

  3. Bonjour,

    Merci pour ces explications, j’ai commencé le jeune sec intermittent depuis hier. La première journée assez compliquée non pas par la faim car j’ai très rarement cette sensation mais surtout mon corps qui se manifestait. fatigue, manque d’énergies crampes d’estomac et migraines. Il faut savoir que j’ai tendance à grignoter et je suis une accro au coca soit plus de 2.5 voir 3l /jour… donc la hier c’était assez dur j’ai failli flanché mais j’ai tenu jusqu’au repas. Aujourd’hui c’est mon deuxième jour et c’est beaucoup plus facile. j’ai juste fait la bêtise de boire beaucoup de café ce matin pour ma migraine ce qui m’a donné des nausées mais sinon plus les signes de la veille tout se passe bien et sans trop de difficultés. je pense essayer de faire ça du lundi au vendredi et me laisser le week end pour ne pas me frustrer non plus 5 jours sur 7 je pense que c’est déjà pas mal. le point positif c’est que je bois beaucoup plus d’eau et surtout bah plus de coca( c’est le plus dur quand c’est une réelle addiction) mais ce ne peut être que bénéfique!!!

    merci pour toutes ces explications!!!

    1. Bravo! de t’être lancé, tiens moi au courant pour la suite, l’addiction au coca n’est pas facile à gérer. n’hésite pas à passer en 16/8.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.