Comment gérer ses peurs face au jeûne intermittent

Quand l’idée de faire un jeûne arrive dans notre esprit comme étant une solution évidente.

Comment faire pour gérer ses craintes, ses peurs , ses croyances, ses inquiétudes, ses transformations.

C’est important de les identifier avant de commencer

Je vais vous donner  deux exemples de mon expérience personnelle pour ne pas avoir commencé comme ca, les conséquences qui s’en est suivi pour moi ont été désastreuses.

Peut- être que vous tenez dans le jeûne intermittent une solution pour perdre du poids définitivement?

Ce n’est pas le moment de louper le coche, c’est surement le virage de votre vie.

C’est une évidence, le jeûne est la clé

C’est la clé auteur de la photo Ove Tøpfer

Que vous voulez essayer le jeûne pour perdre du poids, vous désintoxiquez, retrouver un équilibre alimentaire, reposer votre estomac, Avoir une plus belle peau ou d’autre, voir cet article. Forcément vous arriverez à la conclusion que se mettre au jeûne ou jeûne intermittent est une évidence.

Mais voilà si vous allez en parler à votre médecin de famille il y a peu de chance qu’il vous y encourage. lol

Sauf s’il est initié et encore c’est pas sûr ça ne fait pas partie de la déontologie médicale.

Le passage à l’acte

Dans ce cas là vous avez deux solutions pour gérer le passage à l’acte

Première solution, demain je commence

Vous dire un peu comme moi même “pas peur d’abord” , demain je ne mange plus mon petit déjeuner et puis toutes les conséquences, c’est pas grave, vous verrez bien quand elles arriveront, heure après heure, jour après jour.

Je ne vous conseille pas cette solution car elle peut vous dégoûter du jeûne. Elle peut tout simplement vous faire arriver à la conclusion que ce n’est pas pour vous. alors que c’est juste un problème de méconnaissance de soi.

Cette solution est bonne pour vous si rien ne peut vous arrêter, si vous vous sentez invulnérable et prêt à vous retrouver dans des situations plutôt très inconfortables, voir ingérables.

Seconde solution: se préparer

Vous avez peur, Déjà c’est plutôt bon signe la peur montre que vous êtes motivé. Cela confirme votre choix. Vous avez fait le plus dur.

Ensuite il y a des moyens de contrer cette peur, des moyens de vous rassurer. Ca vous permettra de gagner du temps, dans la pratique du jeûne.

Sauter le petit déjeuner

La première peur qui survient presque en même temps que la découverte du jeûne, c’est le fait de sauter le petit déjeuner. car il paraitrait que c’est le repas le plus important de la journée.On nous l’enseigne depuis tout petit. C’est très mauvais pour la santé. Ca reste à prouver. Cette idée vient à mon sens des multinationales de l’agroalimentaire qui ont véhiculé ces idées pour nous inciter à consommer . Cette idée là est née d’une étude faite dans les années 50 sur la famine après la deuxième guerre mondial dont le rationnement faisait partie de la loi.

L’agroalimentation s’est emparée de cette étude pour justifier la surconsommation dans les années 70.

Industrie agroalimentaire photo par Orzalaga

Aujourd’hui elle nous incite à manger plus, à acheter plus, donc consommer plus et donc elle se faire plus d’argent. Les fasts food qui engrange en 2015; 47 milliards d’euros en france. aie. Ils “s’engraissent” sur notre estomac. Lol

C’est comme ça qu’on est arrivé à manger jusqu’à 6 repas dans une journée particulièrement avec les boissons sucrées qui donnent envie de boire toujours plus, sans compter la transformation des aliments toujours plus sucrés ou salés.

La conséquence sur notre corps c’est le fonctionnement du système digestif permanent et donc la montée du taux d’insuline qui le rend inefficace face aux apports réguliers du trop plein d’énergie. Le corps du coup les met dans nos réservent.

Si cette idée est intenable pour vous car nous sommes bien éduqué par notre société, les pub à la télé  pour toujours consommer plus de produits bien chargés en calories.

Oups !  je me suis un peu égaré dans le sujet. 😉

Suprimer le repas  du soir

Vous pouvez aussi faire l’expérience de supprimer le repas du soir.

Supprimer le repas du soir est moins conseillé si vous voulez faire de la musculation ou de l’entretien musculaire. Mais ça c’est un autre sujet.

Peur de ressentir la faim

Oui on ressent la faim au moment du repas , mais une fois que l’heure est passée , le corps comprends qu’il n’aura pas de nourriture et la faim s’arrête. Vous vous sentez léger léger léger (j’en ai peu etre mis un peu trop de “léger” bon enfin). il y a une centaine d’année nos ancêtres faisaient déjà du jeûne et tous leurs ancêtres avant aussi, votre corps a donc l’habitude.

Peur de paniquer pendant le jeûne

On peut avoir peur de paniquer pendant le jeûne. C’est pour ça que c’est important de choisir un jour tranquillou, pas un jour de boulot ou une matinée avec des courses ou de grosses activités. Un dimanche matin par exemple, avec une grasse matinée comme ça le moment du midi arrive plus vite. 😉

Choisir son objectif atteignable

C’est se donner un objectif simple et atteignable de peur au bout de plusieurs jours d’affilé de se voir maigrir et de penser qu’on fait une action qui n’est pas bonne pour son corps, un jour , une semaine un mois , jusqu’à la fin de ma vie. Car oui le jeûne est un mode de vie. C’est un choix que vous pouvez faire pour le reste de votre vie.

C’est important d’écouter son corps. Si vous vous sentez bien c’est bon signe.

Enfin si après tout ça vous ne vous sentez pas bien , c’est pas grave vous allez vous alimenter en mangeant quelque chose de léger, une banane par exemple. vous reprendrez votre expérience plus tard.

Pour commencer je préfère vous laisser les découvrir dans cet article.

Gérer sa transformation

transformation photo de Michael Kaufmann

Si vous faite un jeûne, vous allez perdre du poids. Est ce que vous êtes prêt à vous voir plus mince?

Et votre entourage? Certaines personnes vont mal le vivre. les jaloux qui vont vous dire que vous n’avez rien à perdre. Les personnes qui vous apprécient comme vous êtes. Préparer un budget pour changer de vêtement.

Il faut savoir que tous les 5 kg ,votre ceinture gagne un cran. tout votre corps se transforme.

Votre personnalité aussi se transforme. ce que vous supportiez avant en mangeant un peu plus le soir, vous ne le supportez plus. Vous allez donc passer à l’acte et changer ces choses la.

il faut se préparer au changement physiologique et psychologique.

Et demain je commence

Une fois que vous avez identifié vos peurs. Vous serez mieux armé pour commencer votre jeûne. Vous pourrez commencer votre jeûne en connaissant un certain nombre d’obstacles.

C’est un peu comme un coureur de fond. il y a celui qui se lance directement et puis il y a celui qui va reconnaitre le parcours avant de faire sa course pour identifier les difficultés. Et bien la c’est la même chose.

Voilà vous pouvez choisir une de ces deux solutions mais dans les deux cas vous êtes prévenu et votre choix sera fait en conscience.

Exemples personnels

Un de mes exemples

Le premier exemple qui me vient c’est la première fois que je faisais un jeûne de 3 jours.

Le premier jour c’est très bien passé, j’étais en confiance et j’avais du plaisir. Le lendemain je me rendais à mon travail et dès le matin au café avec les collègues je racontais avec gaieté que je n’avais pas mangé depuis l’avant veille au soir.

Bizarrement mes collègues étaient effarés et inquiets pour moi.Il m’ont traité de fou. A force de me renvoyer leurs inquiétudes. J’ai fais une crise d’angoisse, sueur froide et transpiration. j’ai prétexté une excuse bidon pour pouvoir quitter la pièce. Ma crise d’angoisse s’est amplifiée, forcément mon mal être était dû à mon jeune, enfin c’est ce que je me suis dis dans un premier temps ce qui n’a pas arrangé les choses. Je me suis calmé en prenant conscience que ma crise d’angoisse était dûe à tout ce que j’avais entendu, que dans cette expérience j’avais eu besoin de la reconnaissance de mes semblables. Le stress du boulot n’était pas forcément le meilleur lieu pour faire ce genre d’expérimentation. Le retour des autres personnes n’étant pas dans la même dynamique que moi, ils ne pouvaient pas comprendre ma motivation. J’ai quand même mangé le repas du midi pour casser mon jeune. Ma motivation en avait prit un coup. Il m’a fallu plusieurs mois pour retenter une expérience mais cette fois sans trop en parler et pas dans le contexte du travail.

Dans cette expérience, j’ai appris qu’un jeûne ca se prépare. Ca ne se fait pas dans n’importe quelle circonstance, particulièrement pour les premiers jeûnes.

Maintenant je suis en capacité de jeûner dans pratiquement toutes les circonstances, car cela fait complètement partie de ma vie et je pratique le jeûne depuis une bonne année.

un autre de mes exemples

Au début de mes jeûnes de 3 jours et de mes jeûnes intermittents, je faisais ça pour perdre du poids. Dans toute perte de poids il y a des paliers. Si on reprend sa façon de manger on reprend du poids.

Vous vous rendez compte dans un jeûne de 3 jours je perdais 4 Kg alors j’essayais puis je refaisais un jeûne de 3 jours 2 ou trois semaines après. Entre temps j’avais repris 2 kg. puis je recommençais. Au bout de 2 mois , j’étais épuisé…. 🙁

Et qu’est ce qu’on fait face à la fatigue… devinez, je suis sûr que vous savez si vous êtes un pro des régimes yoyo. oui c’est ça j’ai mangé. et j’ai repris tout mon poids conclusion deux mois de fatigue et d’effort pour rien.

Là encore la réflexion est de mise pour réussir à perdre du poids durablement avec le jeûne.

Il ne faut pas faire de jeûne de 3 jours car même si on perd beaucoup de poids. C’est trop rapide, la fatigue et la peur de se voir tout maigrichon dans la glace nous oblige à manger plus du coup on reprends le poids perdu.

La conclusion c’est que les peurs nous empêchent d’atteindre nos objectifs et qu’il est primordial de les identifier, de les comprendre, de nous accompagner sur celles-ci. De mettre des stratégies en place avant de partir dans un jeûne pour perdre du poids.

C’est important car la perte de notre poids définitive en dépend !

Un commentaire sur une de vos expérience personnelle ou un avis est le bienvenu si vous en avez envie.

La parole de chacun est un bonheur pour tout le monde 🙂

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires sur “Comment gérer ses peurs face au jeûne intermittent”

  1. Bonjour Gabriel, beaucoup de peurs sont listées, mais la mienne n’y figure pas. Oh flûte !!!!. J’ai plein d’étincelles à faire briller.
    J’organise ma vie autour du végëtal. Une de mes étincelles que je voulais faire briller c’etait devenir végétarienne, je suis une végétarienne GOURMANDE et compte bien le rester Comme tous, quand on démarre du Nouveau on a des peurs limitantes, je l’explique dans le blog que j’anime.
    2019, je souhaite allumer une autre étincelle, ‘l’éclat à mon corps”. 1 grande peur à laquelle je souhaiterai que tu m’éclaires avant de commencer le jeûne , c’est: Est-ce que mon Corps va être totalement déréglé et stocker en douce si je jongle comme les jeûneurs avec differents jeûnes dans le même laps de périodes?. 23/1, après un grand gueuleton 16/8 etc…
    Et pour finir, 1 Question :
    Faut il que mon alimentation soit légère le soir- sans féculents- durant le jeûne ?sanchant que, je ne suis pas sportive et que je travaille de chez moi. Merci d avance de tes réponses. Bonnes fètes

    1. Déjà pas d’inquiétude concernant ta gourmandise, tu vas pouvoir l’assouvir.
      Ensuite le soir tu pourras manger comme tu veux , si tu veux manger léger tu manges léger , si tu veux manger gourmand, tu manges gourmande.
      Pourquoi le jeûne va te permettre tout ça. Simplement parce que tu vas activer moins souvent ta glycémie pour digérer les aliments que tu ingères. Comme elle sera moins souvent activée; elle sera plus efficace et donc ce que tu mangeras sera mieux ingéré par ta glycémie et tes réserves de graisse ne se rempliront plus. et même mieux comme le corps a besoin d’énergie régulièrement, c’est lui qui ira la chercher dans tes réserves. Donc une chose est sûr, ton corps ne pourra pas stocker en douce. lol
      Tu peux manger avec irrégularité si cela te chante du moment que tu respectes tes périodes de jeûne
      Quand tu vas mettre en place ton 16/8 et ton 23/1 pendant la semaine , tu auras une régularité dans ton jeûne. Mais avant d’en arriver là, il y a une période d’adaptation. tu vas être surprise à quel point ton corps va apprécier ces moments de pause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.