Besoin urgent d'un avis sur le jeûne intermittent

Besoin urgent d’un avis sur le jeûne intermittent !!

Comment avoir un avis sur le jeûne intermittent. Ce n’est pas toujours évident de se faire une idée objective sur les bien-fondés du jeûne intermittent .

Je vais vous aider à comprendre et à cerner comment cela agit sur la perte de poids et les effets sur la santé.

Je vais aborder les bienfaits et les dangers du jeûne intermittent, si l’on ne prend pas certaines précautions. Pourquoi on en est arrivé là? Pourquoi on n’en parle pas plus dans le monde de la santé?

Se faire un avis sur le jeûne intermittent

Pour perdre du poids

Les éventuels dangers

Pour perdre du poids y a-t-il un danger? Avant d’enclencher de nouvelles démarches, il est important et nécessaire d’identifier les risques encourus. Le danger peut-être plus ou moins présent selon la façon d’entamer une nouvelle démarche. Il en va de même pour la pratique du jeûne intermittent et encore plus pour le jeûne sec intermittent.

En parler à votre médecin

Pour mon cas, j’ai décidé d’en toucher 2 mots à mon médecin pour voir ce qu’il en pensait  avant de me lancer dans cette aventure. C’était l’occasion d’échanger avec un professionnel de la santé et ainsi avoir son avis, plutôt encourageant par ailleurs.

Je lui ai demandé s’il avait déjà entendu parler du jeûne intermittent, et ce qu’il en pensait.

Personnellement mon médecin de famille connaissait vaguement ce principe. Une patiente lui en avait déjà parlé. Mais ce n’était pas du jeûne intermittent mais de la monodiète, pratiquée pendant 1 ou 2 jours.

Recherche d'information
Recherche d’informations-photo de 3dman

Sachant que le jeûne peut permettre de faire baisser le cholestérol, je trouvais important de partager cette expérience avec elle.

Mon médecin traitant m’avait proposé des médicaments pour gérer le bon cholestérol élevé mais sans succès. Je faisais régulièrement des prises de sang pour contrôler mon taux triglycéride trop élevé. Malgré plusieurs régimes de différents types, le résultat n’était pas concluant.

Je suis retourné voir mon médecin 4 ou 5 mois après avoir lancé le jeûne intermittent. Le résultat était impressionnant, mon taux de cholestérol était revenu à la normale.

Consulter plusieurs sources d’informations

En parler à son médecin traitant, se renseigner sur le net, lire des livres sur le sujet et consulter des articles.

Toutes ces actions permettent de mieux connaître et ainsi mesurer les dangers. Une autre façon de mesurer les dangers est de faire un petit test.

Je me suis lancé

Mon premier petit test a été de ne pas manger durant une journée. Cela m’a permis de me faire une idée sans prendre beaucoup de risques.

A travers de multiples lectures d’articles sur le sujet, j’ai  découvert de nombreux effets positifs. J’ai d’ailleurs écrit un article sur les bienfaits du jeûne que vous pouvez trouver ici.

Pour se soigner

Personnellement, j’ai pu soigner mon diabète de type deux avec le jeûne intermittent. J’ai pu perdre du poids (15 kilos). J’ai découvert de nouvelles façons de manger qui me conviennent mieux et procurent  davantage de plaisir.

Maintenant le jeûne intermittent apporte aussi d’autres avantages et d’autres bienfaits que Je vous invite à découvrir dans ce podcast en cliquant ici.

Le jeûne intermittent est plus spécifique pour la perte de poids et la lutte contre le diabète. Différents jeûnes spécifiques existent comme le jeûne hydrique ou le jeûne sec. Le jeûne sec soigne plus rapidement que le jeûne hydrique. Mais dans tous les cas quand on veut se soigner avec le jeûne, le mieux est de faire un jeûne long.Celui ci permet d’obtenir des résultats plus probants. On peut aussi se soigner avec le jeûne intermittent. Mais cela risque de prendre plus de temps et cela dépend de ce que l’on veut soigner. Vous verrez tout et son contraire sur la possibilité de soigner par le jeûne comme je vous l’expliquerai plus bas dans cet article. Mais pour faire simple le jeûne fait du tort à l’industrie médical et pharmaceutique

Pourquoi le jeûne est souvent décrié

Le jeûne est souvent critiqué décrié
Le jeûne est souvent décrié, montré du doigt- Photo de Geralt

Le jeûne à travers les âges

Le jeûne et les religions

Au 4ème siècle après JC, la religion s’en empare comme un outil de pénitence. On retrouve le jeûne à travers le temps dans différentes religions sous diverses formes selon les croyances (le Carême, le ramadan ect).

4e siècle avant JC

Avant le 4e siècle le jeûne est vu comme un bienfait simple. Le fait de jeûner reste quelque chose de naturel. Il aide à ouvrir l’esprit et à être plus performant puisque les populations connaissent la famine. Aujourd’hui, nous devons réapprendre ce qu’est le manque pour être en meilleur santé. Le jeûne était plus courant au 4e siècle avant Jésus-Christ. Socrate et son disciple Platon jeûnaient régulièrement 40 jours. Ils pratiquaient le jeûne hydrique cliquez ici pour connaître ce jeûne.

Socrate créa même son école dont la sélection d’entrée était de commencer par un jeûne hydrique de 40 jours.

Hippocrate disait aussi que pour soigner les petits mots, il valait mieux jeûner que de prendre des médicaments.

Dans ces temps-là, le jeûne était pratiqué régulièrement, il n’y avait pas de crainte ni de peur, c’était normal (incroyable , non?) 🙂

Même chose pour les jeux Olympiques, les athlètes grecs jeûnaient avant leurs épreuves.

Au fil du temps il est devenu moins courant de jeûner, entre autre pour le tort causé aux industries pharmaceutiques et alimentaires.

Si nous appliquons la théorie d’Hippocrate à la lettre nous aurions moins recours aux médicaments . Une certaine partie de la médecine a tout intérêt à ce que le jeûne reste quelque chose “de dangereux” et générant de la peur.

Pourquoi l’industrie agroalimentaire n’est pas “copain avec la notion de jeûner?

C’est la même chose pour la nourriture, si nous nous mettons tous à jeûner régulièrement, notre consommation alimentaire diminuerait puisque nous mangerions moins. Je tiens à rappeler que notre nombre de repas reste subjectif puisque notre métabolisme s’adapte à la quantité de nourriture que nous ingérons, d’où la difficulté de perdre du poids avec les différents régimes puisque notre métabolisme s’adapte à notre alimentation. J’en parle dans cet article sur le plaisirs dans un régime

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi lu:  Présentation de ma page de Coaching

Le jeûne oblige à retourner à des aliments simples et ainsi de consommer moins de repas déjà préparés. C’est donc important pour l’industrie que le jeûne reste quelque chose d’inatteignable pour le plus grand nombre. Ce constat m’a amené à me poser beaucoup de questions sur ces bienfaits passés sous silence.

Pourquoi ce n’est pas évident de se faire un avis sur le jeûne intermittent.

Tout au long de l’histoire les vertus du jeûne n’ont pas été reconnues

Le jeûne intermittent avoir un avis bien ou mal-photo de Geralt

Le plus grand exemple que j’ai pu trouver est dans le livre de Thierry de Lestrade avec le livre “Le jeûne, une nouvelle thérapie?” je vous le propose plus bas dans l’article, j’ai adoré 🙂

L’histoire la plus marquante est celle du docteur Henry Tanner qui en 1877 décide de faire un jeûne de 40 jours suite à son état de santé catastrophique et sa femme qui demande le divorce. Il réussit son jeûne, cela le guéri de tous ses maux.

Henry Tanner décide de le refaire sous surveillance, pour montrer au monde que c’est possible et non dangereux, mais bien au contraire. Il sera contrôlé tous les jours pendant les 40 jours par plusieurs personnes. Les “orthodoxes” et les médecins de notre médecine traditionnelle pensent qu’il n’y arrivera pas . Quand il y arrive ils diront que ce sera lors de la réalimentation qu’il aura un accident. Au final tout se passera bien pour le docteur Henry Tanner . Les “orthodoxes” diront à la presse qu’il a triché et ne reconnaîtront jamais les bienfaits du jeûne.

Et aujourd’hui?

A ce jour, pas d’étude sérieuse réalisées sur les bienfaits du jeûne et sur les bienfaits apportés sur notre santé.La médecine orthodoxe est toujours en guerre avec la médecine alternative ou douce.

Il y a toujours cette guerre entre la médecine douce et la médecine conventionnelle “les orthodoxes” du 19ème siècle. Le jeûne fait partie d’une autre catégorie proche de la médecine douce. Plusieurs approches thérapeutiques parallèles comme l’ostéopathie,  l’homéopathie, l’acupuncture, l’Etiothérapie (J’ai eu recours à l’étiothérapie plusieurs fois dans ma vie pour soigner des maux spécifiques sur le plan psychologique), l’Autohypnose, le magnétisme ou le Reiki ne sont pas toujours reconnus.

Les médecins orthodoxes veulent rester seul maîtres pour guérir les maladies voir le livre de Thierry de Lestrade.

Un autre exemple

Cela concerne le diabète est la façon de le mesurer. On prend un échantillon de notre sang alors que le cholestérol dans notre corps est présent partout.  Il est aussi présent dans l’eau de notre corps, dans nos tissus, dans nos muscles. La mesure du cholestérol est par nature fausse puisque l’on mesure le cholestérol seulement dans le sang.

J’irai même encore plus loin. Quand nous avons du cholestérol de type 1 ou de type 2 généralement il est soigné avec l’aide de médicaments.

Médicaments
Médicaments-photo de Frolicsomepl

Ces médicaments sont là pour baisser le taux glycémique dans le sang. Si le corps fait monter la glycémie il a une bonne raison. La médecine conventionnelle va lutter contre un symptôme pour essayer de le faire disparaître. Helas cela arrive qu’elle ne lutte pas contre la maladie en elle-même. Ce n’est pas parce que le médicament va faire baisser le taux glycémique dans le sang que la personne ne sera plus en risque d’avoir une attaque cardiaque..

Ce constat fait émerger de nombreuses questions sur la médecine orthodoxe actuelle et les limites de ses bienfaits.

Personnellement, je veux être en bonne santé et prendre conscience que la médecine conventionnelle a tendance à donner des traitements pour faire diminuer les symptômes plutôt que de gérer le mal. Après avoir eu recours à la médecine traditionnelle. De plus en plus de personnes se tournent vers des médecines douces ou alternatives..

Qu’est-ce qui se passe dans notre corps en période de jeûne pour se faire un avis

Les définitions du jeûne

Jeûne intermittent

Le jeûne intermittent peut se faire sur une période de 12 heures, 24 heures, 48 heures ou une semaine. Ce type de jeûne peut se renouveler à l’infini.

Sur 12 heures cela correspond à une période de 11h de jeûne et une heure durant laquelle on peut s’alimenter.

Sur 24 heures il existe plusieurs types de jeûnes: le 16/8 ou le 23/1. Le 16/8 avec 16 heures de jeûne et 8 heures de plage alimentaire. Le 23/1 c’est 23 heures de jeûne et 1 heure de plage alimentaire.

Sur 48 heures on l’appelle un 40/8, équivalent à 40 heures de jeûne et 8 heures de plage alimentaire, ou un jour d’alimentation et un jour complet de jeûne.

Sur une semaine ce sont plutôt des monodiètes en 5/2, c’est-à-dire 2 jours de monodiète et 5 jours d’alimentation normale. Pendant ces 2 jours de monodiète vous allez vous nourrir exclusivement d’une seule chose comme par exemple un bol de soupe ou un fruit.

Après il s’agit de choisir le mode qui vous correspond le mieux ou d’alterner entre les différents modes pour empécher votre métabolisme de prendre une habitude alimentaire et de s’adapter.

Le jeûne long

Le jeûne long est un jeûne de plusieurs jours.

Il y a trois grands types de jeûnes longs

.

La monodiète vous allez exclusivement vous nourrir d’un seul aliment pendant toute la durée de votre jeûne long ou monodiète. Il peut durer de quelques jours à plusieurs semaines suivant votre ressenti.

Le jeûne hydrique long qui consiste à ingurgiter exclusivement de l’eau et rien d’autre pendant une durée pouvantt varier de quelques jours (trois ou quatre) à 40 jours. ou pour Angus Barbieri de 382 jours. Cet axemple permet de se poser beaucoup de question sur je jeûne long. 🙂

Eau pour le jeûne hydrique-Photo de Christopher Bruno

Ou de se dire comme moi. Décidément on ne sait pas tout sur le corps Humain. 😮

Le jeûne sec long qui peut varier de 1 ou 2 jours, mais qui peut aller jusqu’à 11 jours en milieu hospitalier Russe. le spécialiste ( Le Dr Sergei Ivanovich Filonov) voici un lien qui parle de lui et de jeûne sec. A fait Jeûner plus de 20 000 patients durant toute sa carrière. Il  a même poussé certains jeûnes secs jusqu’ à 14 jours.

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi lu:  Comment commencer le premier jeûne intermittent

Il propose un traitement de jeûne sec long de 11 jours au milieu confiné et surveillé. Le Dr Sergei Ivanovish a soigné plusieurs milliers de personnes en appliquant ce principe. Il faut savoir par exemple quand Russie le jeûne long est pratiqué en milieu hospitalier et pris en charge par la sécurité sociale.

Le jeûne est également plus répandu dans les pays du Nord et ses effets reconnus.

Pourquoi utiliser le jeûne intermittent ou le jeûne pour perdre du poids ou améliorer sa santé

Faire un jeûne par intermittence permet d’avoir un apport alimentaire moins important dans une journée ainsi votre corps va aller se servir dans vos réserves internes pour avoir son apport calorique de la journée. Ce mécanisme lui permet ainsi de mieux fonctionner. Voilà ceci est le principe de base il est plutôt simple. Je l’explique plus en détail dans cet article

Le jeûne et particulièrement les jeûnes longs sont utilisés pour améliorer sa santé je l’explique dans cet article sur les bienfaits du jeûne.

Pendant un jeûne de plusieurs jours le corps continue de s’alimenter en énergie. Vous ne vous alimentez plus de l’extérieur, le corps va chercher l’alimentation en interne. Dans un premier temps, il va vider vos réserves se trouvant dans votre sang. Puis vos réserves de sucre hépatique se trouvant dans votre foie. Et enfin au bout de 18 heures de jeûne sec, il va chercher dans vos réserves graisseuses pour les transformer en corps cétonique avec l’aide de votre foie (à ce stade on est en cétose)

Après quoi, il va déclencher l’autophagie qui consiste à consommer les cellules malades vieilles ou peu utiles qui se trouvent dans votre corps pour vous nourrir. C’est ce principe qui va améliorer votre santé car toutes les cellules malades vieillissantes sont éliminées. Quand vous reprenez votre alimentation, votre corps va re-fabriquer de nouvelles cellules toute jeune et neuve. En fin de jeûne long après quelques jours de reprise alimentaire le premier constat c’est une peau toute lisse.

Les contres indications pour le jeûne sec et jeûne hydrique des docteurs Nikolaïev et Serguei Filonov

Les docteurs Nikolaïev et Sergueï Filonov ont fait pratiqué chacun dans leur discipline, beaucoup de jeûne sec pour le docteur Nikolaïev et de jeûne hydrique pour le docteur Sergueï Filonov. Pendant leurs activitées , ils ont remarquées que certaines pathologies étaient contre-indiquées pour faire des jeûnes sec long ou jeûne hydrique long.

en voici leur liste:

Arythmie cardiaque

Diabète de type I

Tumeurs malignes avancées (peu de réserves adipeuses)

Pathologies de la glande thyroïde

Hépatite aiguë, Cirrhose du foie et tuberculose

Maladies infectieuse,infection des voies respiratoire

Anorexie

Grossesse et allaitement en jeûne sec

Grossesse pas de jeûne sec
Pas de jeûne sec quand on est enceinte-photo de pxhere

Insuffisance rénal pour le jeûne sec

Moins de 14 ans et plus de 70 ans en jeûne sec

Fatigue extrème en jeûne hydrique

Le sujet n’est pas simple

Se faire son avis sur le jeûne intermittent en pratiquant?

Je pense que le plus important pour avoir un avis sur le jeûne intermittent ou le jeûne long, est de commencer à pratiquer par ses propres moyens de façon simple (enlever un repas de temps en temps par exemple).

En vous inspirant des différents jeûnes proposés, vous pouvez mettre en pratique celui qui vous semble le plus pertinent ou qui vous tente le plus. Je trouve que c’est une bonne technique pour se faire son propre avis.

Conseils pour avoir votre propre avis sur le jeûne intermittent

Si vous vous intéressez à ce sujet et c’est le cas puisque vous êtes arrivé jusqu’à la fin de cet article. 🙂

Premier conseil

C’est que quelque part au fond de vous une petite voix vous dit que la pratique du jeûne intermittent peut vous apporter beaucoup. Il est important d’apprendre à écouter sa petite voix intérieure.. Vous avez surement quelque chose à améliorer en commençant à explorer cette nouvelle voie le jeûne.

Deuxième conseil

Lire le plus de choses possibles sur le sujet. Je vous invite à lire les articles que j’ai écrit. Vous trouverez dans le plan de mon site.

J’en profite pour vous proposer quelques livres.

Ce sont des livres que j’ai lu et que j’ai trouvés passionnants et très riches d’enseignements.

Voici un lien affilié que je vous propose. L’auteur est aussi le producteur de l’émission sur Arte. “Le jeûne cette nouvelle thérapie”. Je ne vous met pas le lien de son émission car il n’est plus bon. Arté garde ses liens actif que pendant 3 mois.

Je vous propose aussi celui que je suis en train de lire  plus spécifique car il aborde aussi le sujet du jeûne à sec. Il est facile à comprendre même si son prix est un peu élevé. Elle aborde absolument tous les sujets sur le jeûne. Il est plus orienté pratique. Elle propose un groupe facebook, où l’on peut lui poser des questions, c’est interactif.

Voilà je pense qu’avec toutes ces indications vous pourrez vous faire un avis concret sur le jeûne intermittent. Cela vous permettra de pouvoir vous lancer ou pas avec plus de sérénité.

N’hésitez pas à me laisser un commentaire sur un sujet que je n’aurais pas aborder. Si cela peut vous aider à vous faire un avis concret sur le jeûne intermittent. N’hésitez pas à lire les autres articles de ce site. Ils pourront vous apporter des informations sur le jeûne intermittent, le jeûne sec, le jeûne long et hydrique.

13 commentaires sur “Besoin urgent d’un avis sur le jeûne intermittent !!”

  1. Je pratique le jeûne intermittent depuis deux mois, j’espère me débarrasser de l’acné qui est revenue après mes deux grossesses , et des quelques kilos qu’il me reste à perdre 🙂 Au bout de combien de temps peut on voir une amélioration sur la qualité de la peau ? pour l’instant ce n’est pas flagrant à ce niveau là. Par contre super pour le bien être, l’énergie et la perte de poids tout en continuant à manger ce que l’on souhaite ! 🙂

    1. Bonjour Marie,
      Bravo ! deux mois de jeûne intermittent c’est bien 🙂
      Oui le bien-être est immédiat chez 90% des personnes, Normal avec le taux d’enzymes que le corps se met à sécréter 🙂
      Pour tes boutons sur la peau, tu devrais avoir un résultat. Si ce n’est pas le cas. Il te faudra passer en jeûne sec intermittent ou jeûne long. Mais pour cela il faut d’abord prendre une aisance en jeûne intermittent puis apprendre à faire du 23/1 de temps en temps. Puis se lancer dans le jeûne sec intermittent. Mais attention pas tout le monde en est capable. Il ne faut pas se retrouver dans un état de peur. Je trouve cela domage pour toi tu as laire tellement bien dans ce nouveau mode d’alimentation. Attends encore un peu, comme tu le dis tu as les kg à perdre de ta grossesse. Donc peu etre passienter encore un peu. Sinon pour une réponse plus précise, j’aurai besoin de plus d’informations.
      Encore bravo à la Maman 🙂

  2. Wow Gabriel pour cet article ciselé à l’or fin 😉 . Il est super bien fait, bien documenté et donc rassurant. Hé oui ton conseil de consulter son médecin est une bonne façon de s’assurer que notre santé nous permet de faire un jeûne de quelque type que ce soit. De mon côté, j’envisage de faire le jeûne intermittent parce qu’il me semble plus facile à suivre ayant déjà autrefois fait des jeûnes de 4 jours consécutifs. Le jeûne intermittent permet de vaquer à mes occupations quotidiens sans être trop faible ou affamée. Merci pour ton article et pour ton blog qui grandit en beauté et qui s’améliore au fur à mesure du temps.

    1. Merci Diane 😉
      Oui quand ton docteur valide , c’est tout de suite plus facile de passer à l’action 🙂 Et encore plus quand tu lui prouves que cela fonctionne pour toi lol

  3. Merci pour cet article. J’ai découvert que les athlètes jeûnaient avant les JO… j’avais plutôt en tête la dose de sucres lents ! Il me reste encore beaucoup de croyances à déconstruire ;))
    Pour ma part, j’applique régulièrement le jeûne intermittent (16/8) mais j’avoue que pour l’instant, je ne vois pas vraiment de changement. Y a il un rythme à prendre et une durée minimale pour voir les effets ? Encore merci pour cet article très complet !

    1. Bonjour Anne-Christine;
      Oui c’est ce qu’on a souvent en tête. Mais sur le plan physiologique la digestion de sucre lent leurs prendrait toute leur énergie et ils seraient en incapacité de faire des records 🙂

  4. 5 mois de JI, et 1.5 mois de JI sec! Difficile de revenir à un rythme normal… C’est tellement bon, pratique et utile!

    Merci pour l’excellent résumé sur le jeûne!

    1. Bonjour Gabriel,

      Merci pour ce très bon article riche et complet sur le jeûne intermittent.

      Je tiens à revenir sur le “manger moins”.
      Lors d’un jeûne intermittent il n’est pas nécessaire de diminuer les quantités de nourriture ingérer cela va dépendre de nos objectifs. Par contre on sera moins attiré par de la nourriture industrielle et plus par des choses naturelles car le jeûne permet aux papilles de se reposer et donc de retrouver le goût de certains aliments.

      Je me souviens encore après mon premier jeûne de trois jours, je découvrais les saveurs de certains légumes. Surchargé par le sucre des produits industriels je ne prenais plus de plaisir avec les produits naturels. Maintenant c’est l’inverse.
      Au plaisir de te lire sur ce super blog 😉

      1. Bonjour Marvin,
        Merci pour ton retour.
        Oui tu as raison, Mais il y a un facteur qui joue, c’est l’âge. Une personne de 20 ans ne bouge pas de la même facon à 20 ans qu’à 40 ans. d’ou l’importance des quantités. C’est important de parler de quantité car par exemple une personne boulimique ne s’arrètera jamais de manger, même en jeûne intermittent. ( c’est du déjà vu ^^)

  5. Article très intéressant. Je m’intéresse au jeûne sans oser passer le pas. Je suis prediabétique (sans contrôle depuis un moment) et on m’a souvent dit lors de tests sanguins que mon taux de cholestérol était un peu élevé (c’est comme ça depuis environ 20 ans). Donc, je me dis que cela pourrait m’apporter. En revanche, j’ai peu de perdre du poids car je pèse 50kg pour 1m65, c’est pas énorme…

    1. Bonjour Y-Lan;
      Très intéressant ce que tu me dis la 🙂
      C’est que tu dois manger parfois de grosses quantités de nourriture. C’est peut-être culturel ou émotionnel. J’étais moi-même dans ta situation, je mangeais trop sucré et cela venait de mon éducation. J’ai fortement diminué le sucre, mon taux est maintenant dans la normal.
      Tu peux effectivement te mettre au 16/8, ce qui te fera t’interroger sur ton alimentation. Le jeûne intermittent aide à la remise en question sur ton alimentation, ton émotion et la nourriture.
      En 16/8 tu ne perdras pas de poids ou un peu au début. Mais surtout tu dois te remettre en question sur le pourquoi.
      J’aurai besoin d’une discussion avec toi pour mieux cerner ton alimentation et ta personnalité car j’ai plusieurs pistes à te proposer.

  6. Très intéressant comme article!
    C’est effectivement un bon moyen de gérer sa santé et perdre de la masse grasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.